Cajeput

Nom latin : Melaleuca leucadendron cajuputii

Famille botanique : Myrtacées

Origine : Vietnam, Indonésie

Partie distillée :Feuille

Molécules aromatiques : 1,8 cinéole, limonène

Originaire d’Asie, cet arbre à l’écorce gris-brun présente des feuilles très petites, vert foncé et des fleurs en petits groupes à l’extrémité des rameaux. Le fruit est un cône ovoïde vert puis brun à maturité avec des écailles embrassantes. Ces grands arbres pyramidaux et toujours verts étaient dédiés à Pluton, Dieu de l’empire des morts ; ce qui explique sa présence fréquente dans les cimetières.

Propriétés :

  •   Anti-infectieuse et antiseptique (antibactérienne, antivirale, antifongique)
  •   Stimulante immunitaire 
  •   Expectorante et anticatarrhale
  •   Protectrice et régénératrice cutanée
  •   Equilibrante du système nerveux central
  •   Calmante
  •   Stimulante
  •   Décongestionnante veineuse et tonifiante circulatoire
  •   Anti-douleur

Domaines d’application :

  •   Bienfaits immunitaires : Epidémies, chambre de malade (pour l’effet antiseptique aérien), fatigue, infection virale ou bactérienne, varicelle*, zona*,
  •   Bienfaits cutanés : Ampoule, furoncle, herpès labial, peaux atone, brûlée, radiothérapie, troubles cutanés (acné, eczéma, démangeaisons, psoriasis, mycose),
  •   Bienfaits ORL et respiratoires : Bronchite, grippe, infection ORL et respiratoire avec mucosités, laryngite, otite, rhinopharyngite, sinusite, toux grasse,
  •   Bienfaits articulaires et musculaires : Douleurs articulaires ou musculaires, rhumatismes, arthrose, arthrite,
  •   Bienfaits cardio-vasculaires et circulatoires : Jambes lourdes,
  •   Bienfaits génitaux et urinaires : Herpès génital, infection génitale ou urinaire,
  •   Bienfaits sur le plan psycho-émotionnel : Angoisse et anxiété, asthénie (et fatigue intellectuelle), concentration (favorise), confiance (manque), nervosité, sommeil (troubles d’origine nerveuse), stress.

* L’huile essentielle de Cajeput est proposée pour ces infections qui sont d’ordre viral, afin d’agir sur le terrain et non sur les symptômes cutanés. Pour cette raison, ces affections sont classées dans la catégorie des bienfaits immunitaires

Voir aussi