CONSEILS
CONSEILS

Gêne urinaire… ? Prenez les devants, NATURELLEMENT !

Envie fréquente d’uriner, sensation de brûlure,... Quelle femme n’a pas connu ces désagréments si caractéristiques ? Selon diverses études, 60% des femmes sont sujettes aux troubles urinaires au moins une fois au cours de leur vie. Soyez encore plus vigilante l’été ! Une mauvaise hydratation, des habitudes alimentaires perturbées, la fréquentation des lieux publics (piscines…douches…), entraînent leur lot de misère…

Les femmes en ligne de mire...

Les troubles urinaires peuvent toucher une ou plusieurs parties du système urinaire (reins, vessie, ...), ces dérèglements sont généralement liés à la présence de microorganismes, et notamment, dans la plupart des cas d’Escherichia Coli, une bactérie qui compose environ 80% de notre flore intestinale et qui peut pour de multiples raisons migrer dans le tractus urinaire.

Entre 20 et 50 ans, ces épisodes sont 50 fois plus fréquents chez les femmes que chez les hommes, du fait de la proximité du canal urinaire avec le vagin et l’anus permettant aux germes de s’introduire et de se propager plus facilement.

Bénignes dans la majorité des cas, les gênes urinaires ont une fâcheuse tendance à récidiver. On estime qu’une femme sur trois connaitrait un ou plusieurs épisodes.

Quels sont les signes qui alertent ?

Les troubles urinaires ne se manifestent pas toujours de la même manière. Douleurs ou sensations de brûlure pendant la miction, besoin d’uriner plus fréquent, urines troubles, douleurs dans le bas ventre, peuvent être des signaux permettant de les reconnaître.

Mieux vaut prévenir que guérir !

Même si ces troubles sont souvent sans conséquences graves, il faut agir rapidement, d’abord parce que c’est douloureux mais également pour éviter d’éventuelles complications et récidives.

Il est important de s’efforcer de respecter quelques règles quotidiennes simples, permettant à votre système urinaire de bien fonctionner.

  • Buvez suffisamment (1,5 L d’eau par jour) ; afin de diluer l’urine et d’empêcher la concentration des bactéries ;
  • Evitez de vous retenir, ce qui pourrait favoriser la prolifération des germes ; urinez dès que possible lorsque l’envie se fait sentir ;
  • Portez des vêtements larges, des sous-vêtements en coton plutôt qu’en nylon afin de limiter la transpiration et la multiplication des germes ;
  • Faîtes votre toilette intime avec un produit nettoyant doux de préférence au pH neutre ;
  • Favorisez une alimentation riche en fibres, pour réduire les problèmes de constipation.

Et si on essayait la méthode douce ?

Optez pour la puissance des d’huiles essentielles

Les huiles essentielles aux nombreuses propriétés constituent une véritable alternative naturelle, dont il serait dommage de se priver. Leur association permet une action renforcée, une activité plus large en toute sécurité. La gamme OLIOSEPTIL® offre des solutions prêtes à l’emploi. Elles utilisent les propriétés d’huiles essentielles 100% pures et naturelles, botaniquement et biochimiquement définies.

OLIO-GELULES-VOIES-URINAIRES-0416-LM.jpg

OLIOSEPTIL® Gélules Voies Urinaires est idéal en cas de gêne urinaire. Son complexe renferme une association de 7 huiles essentielles, dont l’Aneth qui contribue au bon fonctionnement du système urinaire et favorise l’élimination rénale de l’eau. Son efficacité est prouvée sur les germes les plus répandus et résistants, notamment sur l’Escherichia Coli*. Idéal en cas de sensibilité individuelle, où dès les premières gênes.

*Test in vitro VS Penicilline sur 48h.